Fiona MONBET     biographie
 

Accueil           Les Musiciens           Discographies           Entretiens

« C’est le prix jeunes talents SACEM qui a lieu tous les ans au Festival des Puces de Saint-Ouen, dans le cadre de la musique manouche. Inscrite la première fois sans mon avis, je gagne ce prix ainsi que ceux des deux années suivantes. Après j’étais trop vieille, alors on m’a mis dans le jury ! »

Trop vieille pour être jeune mais déjà installée dans l’univers multiple du violon, elle joue la rigueur de la musique classique et l’improvisation dans la musique de jazz. Au début elle n’a pas eu le coup de foudre pour le violon. Les Conservatoires de Saint-Maur des Fossés, de Gennevilliers et maintenant de Paris, l’enseignement de Didier Lockwood sont les jalons d’une jeune carrière.

Jouer « Tzigane » de Ravel pour la possible improvisation, accompagner Christian Escoudé dans sa musique Manouche, et toujours écoutée par Didier Loockwood, Fiona Monbet joue inlassablement. Coexistence pour un seul violon, une seule interprète, double vie assumée pour celle qui rêve du concert idéal. Musique classique puis musique de jazz et une troisième passion, la musique Irlandaise.

Le Duc des Lombards, les Éditions Leduc, repères de musiques incontournables, sont sur le parcours semé d’escales pour l’âme du violon.

https://www.facebook.com/fiona.monbet